La minute info sur la santé de vos yeux

« L’œdème maculaire diabétique est une complication possible du diabète et de la rétinopathie diabétique, qui nécessite un traitement et un suivi rapproché. Des protocoles qui peuvent parfois être ressentis comme trop contraignants par les personnes atteintes de cette maladie. Alors, est-il possible d’alléger ce suivi ? Les réponses du Professeur Marie-Noëlle Delyfer, ophtalmologiste au CHU de Bordeaux : »

« En effet, en cas de forte baisse de la vue et de diagnostic d’un œdème maculaire diabétique, il faut traiter les patients. Malheureusement, les études montrent que les traitements ne sont pas toujours bien suivis et qu’il est difficile pour les patients de s’astreindre à des rendez-vous très rapprochés chez l’ophtalmologiste. Ces rendez-vous en effet s’additionnent avec tous les autres qui sont nécessaires pour la bonne prise en charge de la pathologie générale. Il faut savoir que plus d’un patient sur 4 va annuler ou ne pas venir en consultation de suivi chez l’ophtalmologiste. Et c’est regrettable.
Dans la plupart des cas, les personnes atteintes par un œdème maculaire sont anxieuses et elles estiment que cette prise en charge est inutile. Au-delà d’un an, on estime même que 1 patient sur 5 va interrompre sa prise en charge chez l’ophtalmologiste.
Mais aujourd’hui, il est possible d’adapter ce suivi avec des traitements personnalisés qui vont permettre de répondre aux besoins des malades. Parlez-en à votre ophtalmologiste. »

« Vous avez du diabète ? Pour éviter toute complication oculaire, consultez régulièrement votre ophtalmologiste et faites-vous dépister.
Une campagne de sensibilisation réalisée avec la Société Française d’Ophtalmologie et le soutien d’Allergan, une société Abbvie. »